iNNé (Intergénérationnel & Numérique) : le numérique pour tous ! 

Le projet iNNé, que l’URHAJ a élaboré et mis en œuvre en partenariat avec la SFHE et l’Association Marseillaise des Missions de Midi (A3M), permet de lutter contre la fracture numérique et l’isolement des séniors tout en facilitant l’insertion des jeunes par le logement et leur engagement bénévole auprès de leurs aînés.

Ainsi, cinq jeunes suivis par A3M ont pu accéder à un logement au sein de l’une des trois résidences de la SFHE sur le boulevard Rabatau, en centre-ville de Marseille. Ces trois jeunes gens et deux jeunes filles, aux profils et parcours professionnels variés, accompagnent les seniors dans le cadre d’ateliers de découverte en numérique et informatique élaborés et animés par Eva, la chargée de missions salariée de l’URHAJ. Cet atelier se déroule ainsi dans la loge de la résidence aménagée en salle collective.

Après de nombreux mois de préparation, et quelques retards dus à la situation sanitaire, Sarah, Fatha, Ali, Rexhep et Amara ont intégré leurs studios et le projet a enfin pu prendre son envol, en janvier 2021.

Eva, la chargée de mission salariée de l’URHAJ avec deux participantes

Deux générations en cohésion : une vision sur le long terme

Avec iNNé, nous avons une vision sur le long terme. Notre volonté est celle de faire grandir ce projet, autant enrichissant que nécessaire pour réunir deux générations.

Le projet iNNé c’est de la solidarité, de l’échange intergénérationnel, de l’accompagnement bienveillant mais aussi une intelligence numérique permise à tous. En effet, il s’agit d’abord de jeunes qui accompagnent les personnes âgées bénévolement, pour une durée de quatre heures par mois. Les premières modalités sont les suivantes : les jeunes aident leurs aînés en individuel et au domicile de ceux-ci. L’objectif final serait, ainsi, de rendre les jeunes capables d’encadrer les ateliers eux-mêmes, en très petits collectifs et d’accueillir les participants lors des permanences à la loge.

En plus d’apporter des connaissances à ce public isolé, les jeunes engagés bénéficieront tout autant de ce projet sur le long terme. En effet, au-delà de disposer d’un logement adapté à leurs besoins et ressources, il s’agira aussi pour ces jeunes de gagner en autonomie grâce à un projet qu’ils mettront en avant et qui les enrichira une fois ce dernier achevé. Cet engagement émancipé et solidaire des jeunes est un pilier important du mouvement Habitat Jeunes qui guide ces derniers vers la citoyenneté et l’indépendance active.

Fatha, Sarah et Amara, trois des jeunes bénévoles qui s’engagent auprès de leurs aînés

Une dynamique participative et pertinente en pleine émergence

Au total, près d’une trentaine d’ateliers ont été dispensés depuis le début de l’année. Le premier module “Envoi et transfert de fichiers” est toujours en cours. En effet, celui-ci se compose de quatre séances à raison de deux heures par semaine. Pour ce faire, les animateurs veillent à ce que le contenu de chaque atelier soit adapté aux besoins spécifiques des participants. Lors de ces accompagnements, les animateurs veillent aussi à prendre les équipements en photo pour personnaliser les fiches actions par la suite. Ainsi, à aujourd’hui, c’est onze résidents qui ont été accompagnés, dont un atelier a été co-animé avec un jeune et trois séances organisées à domicile.

En plus de cela ? La situation sanitaire est bien loin d’avoir raison des jeunes car les duos ne sont qu’une première étape d’iNNé. En dehors des temps formels de formation informatique et numérique, d’autres projets transversaux sont imaginés par ces derniers. Allant des repas partagés, des concerts dans la cour, des sorties culturelles à des conférences ou ateliers thématiques revisités, les idées fusent et l’échange intergénérationnel devient plus fort encore. Ainsi, ces évènements sont actuellement pensés et construits pour être réalisés dès que la situation sanitaire le permettra.

Un projet qui suscite l’intérêt des bailleurs sociaux  

Le 22 avril dernier, l’URHAJ et la SFHE ont participé au Club de l’Innovation Sociale organisé par l’Association Régionale HLM. C’est tout naturellement que l’intervention conjointe des partenaires du projet a suscité l’intérêt des bailleurs sociaux et partenaires présents. L’un des objectifs de l’URHAJ à travers cette expérimentation est bien d’essaimer le dispositif auprès d’autres bailleurs et acteurs Habitat Jeunes, pour accompagner davantage de jeunes dans leurs futurs projets.

Des bénéfices conjoints qui vont bien au-delà du numérique   

Nous avons donné la parole à Josiane (71 ans), une des résidentes, accompagnée de Sarah, 21 ans, qui nous ont donné leurs retours sur l’initiative iNNé. Elles nous ont fait part de leurs ressentis dans un court témoignage. Ce qu’elles en retirent ? Des connaissances diverses, de l’autonomie, du lien intergénérationnel et de l’échange permanent sur différentes thématiques. Le projet iNNé permet, ainsi, d’aller au-delà du numérique et de l’informatique.